NOTA.       11          

A propos des causes générales du stress, voici ce qu’en dit Robert Masson.

« Il apparaît nécessaire de comprendre les mécanismes qui amènent l'homme d'aujourd'hui à cet épuisement nerveux et à cette tension psychologique caractéristique du stress par :

  • L'absence d'idéal. Il y a dans tout homme un besoin d'être "chapeauté" par une intelligence et une force supérieure, le sens ou le désir de se libérer de cette tutelle laisse l'homme face à lui-même et à sa fragilité native. C'est cette explication de la recherche des paradis artificiels que sont la drogue, y compris le tabac et l'alcool, causes essentielles de la destruction du psychisme et du système nerveux.

 

Commentaire d’Eric Darche.                       

Dans une société qui se veut de plus en plus matérialiste et où la  «Science»  est la nouvelle religion, la spiritualité, qualité de ce qui est de l’esprit ou de l’âme, ce qui est immatériel, semble être quelque chose de plus en plus « tabou » voir dangereux.

 

Certes ? on peut faire dire ce que l’on veut au nom de la spiritualité, - et les excès ne manque pas- , ou encore la galvauder, la traîner dans la boue, etc., mais pour autant, elle reste indissociable à l’état d’être humain et malgré de nombreuses tentatives, elle reste inaliénable. 

Les nombreuses tentatives de la remplacer par un matérialisme pur et dur sans âme ni conscience sont représentées entre autres par le transhumanisme. Tenter d’enlever la dimension spirituelle à l’être humain est une action fortement dangereuse, répréhensible et destructrice qui apporte atteinte à l’intégrité de l’humanité.

 

Lorsque l’on a plus d’idéal transcendant, alors il n’est pas du tout surprenant comme le précise Robert Masson, que l’on se réfugie dans des paradis artificiels qui sont destructeur du système nerveux.                                                                                                  

Fin du commentaire d’Eric Darche.

 

  • L'insécurité en ce qui concerne l'emploi, la paix, ce que sera la vie de demain où l'homme semble devenu de plus en plus un automate guidé par des instances supérieures, certains parlent même de la "puce électronique" qui serait glissée dans le cerveau dès la naissance, crée aussi une peur et une insécurité.

 

Commentaire d’Éric Darche.                                                                                                                                              

L’insertion de la puce électronique glissée dans le cerveau dès la naissance, n’est pas une vue de l’esprit de personnes en mal d’inspiration ou baignant un peu trop dans la science-fiction, mais au contraire une réalité aujourd’hui réalisable, tant sur un plan scientifique que sur un plan idéologique et qui correspond aux intentions du transhumanisme.                                                                                                                                   

Fin du commentaire d’Eric Darche.

 

  • La course contre la montre. L'homme sollicite de moins en moins son appareil musculaire mais voit ses responsabilités, ses tâches et ses activités se multiplier. Le système nerveux est sur-sollicité et une tension permanente se crée dans l'organisme vivant, laquelle tension est génératrice de fatigue, faiblesse immunitaire, rétention toxique et toxinique.

 

  • Le bruit est un générateur important de stress : bruit de la ville, des automobiles, de certaines musiques, etc.

 

  • L'inactivité physique. Le stress, la fatigue nerveuse et la tension psychologique par stimulation de l'axe hypothalamique-hypophysaire entraînent une sécrétion exagérée d'une hormone appelée ACTH (adéno-cortico tropic hormone). Cette hormone active la sécrétion de cortisol et d'adrénaline ayant une action frénatrice sur le système immunitaire de l'homme surmené. Or, l’exercice physique utilise cette hormone et de ce fait neutralise son action immunodépressive.

 

  • Les carences nutritionnelles. Les méthodes d'agriculture industrielle ont laissé inchangées les teneurs en lipides, glucides, protides, mais elles ont entraîné par épuisement des sols, la disparition progressive des oligo-éléments dans notre alimentation. Or ces oligo-éléments interviennent au niveau de tous les métabolismes de la cellule vivante et les effets les plus importants de la carence en oligo-éléments sont la fatigue chronique inexpliquée et l'hypersensibilité au stress.

 

  • L'usage parfois insuffisamment réfléchi des molécules de synthèse outre le surmenage hépatique inévitable, puisque c'est le foie qui est chargé de les détruire, entraîne une chélation (séquestration) des oligo-éléments dont l'effet premier sera comme précédemment une fatigue chronique inexpliquée et une hypersensibilité au stress.

 

  • L'usage abusif des antibiotiques va perturber la flore intestinale et créer aussi cette redoutable séquestration des oligo-éléments indispensables à l’équilibre nerveux.

 

  • Le raffinage excessif des céréales entraîne certes une amélioration de leur digestibilité mais nous carence dangereusement en phosphore, magnésium, vit E et vit du groupe B indispensables au métabolisme de la cellule nerveuse.

 

  • Le raffinage et le chauffage des huiles alimentaires très largement au-dessus de 100° transforment la structure moléculaire de l'acide gras, “passage de la forme cis à la forme trans “et rendent ces acides gras inaptes à restaurer les membranes de la cellule nerveuse. D'où perturbation complète des messages de cellule à cellule et de l'élaboration des neuromédiateurs.

 

Cette cause est fondamentale dans la genèse des graves dégénérescences du système nerveux telle la sclérose en plaques mais aussi de notre fatigue nerveuse et d’une sensibilité hyper aggravée au stress.

 

  • Non étudiée en médecine car non mesurable ni objectivée scientifiquement, qui pourtant existe dans l'organisme vivant, une force vitale intelligente régule toutes les fonctions de Ia vie ; c’est le Potentiel Vital Homéostatique ou PVH. Elle est encore appelée énergie vitale, qui est étudiée depuis des milliéraines par différentes populations comme les asiatiques et particulièrement les Chinois.

 

Commentaire d’Eric Darche.

Concernant cette énergie de vie ou énergie vitale, voici les propos du Docteur en biologie, Claude Lagarde.

« La seule et unique cause d’un dysfonctionnement des cellules, et de ce fait de l’apparition de maladies, est une carence en bioénergie au niveau des cellules. Les molécules de bioénergie les plus importantes, indispensables au bon fonctionnement des cellules sont des biocatalyseurs, des petites molécules qui activent les réactions chimiques dans ces cellules. Les molécules naturelles essentielles sont les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments et certains acides aminés. » Claude Lagarde, docteur en pharmacie et biologiste.

 

Définition.  « La bioénergétique est une branche de la biochimie qui analyse le flux d’énergie dans les systèmes vivants. Constituant un champ de recherche biologique très actif et multidisciplinaire, la bioénergétique étudie une multitude de processus cellulaires, comme la respiration ou les autres voies du métabolisme, qui consomment ou produisent de l’énergie emmagasinée dans les molécules d’ATP.

Conformément aux lois de la thermodynamique, les organismes ne peuvent ni créer, ni détruire l’énergie ; ils ne peuvent que la convertir d’une forme à une autre. » Source Wikipédia.                                                                                                                                                                          

Fin du commentaire d’Éric Darche.                                                                                                                                               

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger