NOTA. 123                                                                                                                                     

  Pour plus de renseignements sur l'optimisation de l'acétylcholine par l'alimentation et les comportements, voir ce thème dans le cours micronutrition.                                                                                

 

Une étude indienne incluant 50 adultes souffrants de déclin cognitif lié à l'âge,  fait état de 25 personnes ayant pris un placebo et 25 ayant consommés 300 mg d'extrait d'ashwaganda deux fois par jour pendant huit semaines. Elle dénote une amélioration significative de l'attention, de la vitesse de raisonnement et une meilleure mémoire immédiate et générale (verbale et reconnaissance visuelle) par rapport au groupe témoin. Une revue indienne a montré des effets neuroprotecteurs de l'ashwaganda.

 

Il pourrait ainsi avoir un rôle clé dans la prévention des troubles mémoriels et neurodégénératifs associés à la bacopa et la centella, deux autres plantes ayurvédiques bénéfiques au fonctionnement cognitif.

 

Toutes les propriétés bienfaisantes de l'ashwagandha sont explicables en outre, par son effet sur la modulation du GABA, le principal neuromédiateur inhibiteur du système calmant qui inonde le cerveau de bonnes ondes de ceux qui pratiquent la méditation ou la prière. En effet cette plante fait partie des dix meilleures plantes ayant ce type d'action.

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger