NOTA. Information capitale à retenir par le naturopathe-hygièniste.

Cette notion de toxiques, de carence et d’excès, représentent "trois axes" ou "trois paramètres" que le naturopathe-hygiéniste devra en permanence avoir à l'esprit lorsqu'il devra conseiller son "consultant-client".

Grâce à une anamnèse détaillée, le professionnel de santé devra rechercher et "éliminer" autant que possible chez son "patient-client », toutes les causes de toxiques.

La notion d’équilibre acido-basique devra aussi être prise en compte. Cette notion est développée dans le cours de nutrition et micronutrition.

Une grande vigilance devra être exercée à propos de la qualité de l'eau du robinet ou celle que l'on boit régulièrement, de la qualité de l'air où l'on vit (relatifs aussi entre autres aux produits de diffusion pour désodoriser l'air de la maison) , de la qualité de l'alimentation, de la qualité des compléments alimentaires, de la qualité des produits de nettoyage et d'entretien de la maison dans son ensemble, de la qualité des produits cosmétiques, des médicaments, des produits de construction - peinture, revêtements,- etc.

A cela une grande vigilance devra aussi être apporté à propos de "toxiques" sournois et invisibles (wifi, micro-ondes, nouveau compteur électrique Linky, téléphone portable, puce RFID, chemtrails, nanoparticules, etc.)

Ne pas oublier aussi l'alimentation de l'esprit (ou spirituel) ou la qualité des sources suivantes : lecture, propos ou discussion, film, jeux, musique, loisirs, hobbies, etc.

Les trois notions Carence, Excès et Toxémie suffisent à expliquer la genèse de la quasi-totalité (voir la totalité) des maladies dont souffre la très grande majorité d’entre nous. Il est très important que le naturopathe hygiéniste garde cela à l’esprit avec en arrière-plan les processus inflammatoires excessifs, le stress oxydatif excessif, et les processus infectieux + le déséquilibre acido-basique.

A ce propos voici la déclaration de la Doctoresse Terry Wahls qui s’est « guéri » d’une sclérose en plaque. Le naturopathe-hygiéniste devra les « graver » dans son esprit, car il constitue une « perle » tant l’information est importante.

" ...On pourrait même se demander s'il y a vraiment une maladie spécifique. Essentiellement au niveau cellulaire, la plupart des maladie chroniques se ressemblent plutôt. Je le répète : nous avons la même maladie chronique ; une biochimie défectueuse et une signalisation confuse entre nos cellules, ce qui entraîne un excès d'inflammation et l'épuisement mitochondrial, issus largement de nos choix d’hygiène de vie."

Commentaire d’Eric Darche. La Doctoresse Terry Wahls explique dans son ouvrage « Sclérose en plaques » que la biochimie défectueuse et la signalisation confuse a pour origine de nombreuse carence en nutriments (minéraux, oligo-éléments, vitamines, acide gras essentiel, etc.). A cela on peut associer les toxiques divers et variées de l’alimentation et de l’environnement qui contribue selon le Docteur Seignalet à « encrasser » l’organisme et à y provoquer des disfonctionnements cellulaires.

Fin du commentaire d’Éric Darche.

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger