NOTA.   26                        

Michel Dogna précise dans son livre prenez en main -Votre santé chez « Guy Trédaniel éditeur » : « Dans le cas où il y a vomissement et diarrhée, on parle de toxicoses et gastro-entérites des nouveaux nés. C’est un syndrome sérieux, car il y a risque de déshydratation mortelle. Il faut surveiller si la fontanelle ne s’affaisse pas : le bébé devient alors anormalement somnolent avec les yeux dans le vague. Dans ce cas, la perfusion en hôpital reste l’ultime solution si l’on n’a pas pu enrayer le problème ».

« J’ai généralement pu éviter l’hospitalisation avec :

  • Paratyphoïdinum B- 9 CH : 1 dose. (En pharmacie),
  • Colotium (12),
  • Sérum de Yersin 15 CH : 1 dose (En pharmacie).

Et lorsqu’on a eu la chance d’en faire préparer à la naissance : Isotropie Placentaire T.O (voir méthode de fabrication plus bas) : 15 gouttes 4 fois dans la journée. Il est à noter que ce remède universel extrêmement puissant peut s’utiliser pour des frères et sœurs d’une même famille.

Donner régulièrement et souvent de l’eau sucrée et salée en très petites quantités et en alternance pour compenser la perte hydrique et le déséquilibre iodé et glucosique.

L’eau de riz (eau dans laquelle on a fait bouillir du riz blanc au moins 20 mn) reste un grand classique de la diarrhée infantile. La soupe de carottes présente la même indication ».                                      

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger