NOTA.     42                                                                                                                                                                          

Les personnes souffrant d’apnée du sommeil s’arrêtent de respirer quelques minutes lorsqu’elles dorment. D’après certains médecins, les patients atteints de cette affection auraient tendance à avoir des problèmes de mémoire, et des capacités cognitives altérées.

 

Responsable : le stress oxydant, auquel ces patients sont particulièrement soumis, endommagerait certaines zones du cerveau dévolues à l’apprentissage et à la mémorisation.

Des chercheurs ont voulu savoir si les antioxydants tels que ceux du thé vert pouvaient limiter ces dommages. Ils ont testé cette hypothèse sur des rats souffrant d’apnée du sommeil qu’ils ont repartis en deux groupes, l’un recevant une boisson à base de the vert riche en polyphénols, l’autre une boisson dépourvue de ces substances.

 

En comparant leurs capacités cognitives respectives, ils se sont aperçus que ceux, qui avaient reçu du thé, avaient moins de problème de mémoire et de difficultés d’apprentissage.                            

« Le potentiel thérapeutique » de ces antioxydants pour lutter contre l’apnée du sommeil doit être mieux exploré », soulignent les chercheurs. Cette étude sur les apnées du sommeil laisse à penser que les antioxydants sont capables de freiner le stress oxydatif subi au niveau du cerveau et d’en préserver l’intégrité.                                                                                                                                    

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger