Cette phase 1, permet de transformer une molécule liposoluble (par oxydation) en une molécule "hydrosoluble" (soluble dans l'eau), afin que soit facilitée son évacuation soit par les urines, ou encore soit par la bile, qui s'écoulera dans les intestins pour finir dans les selles. Cette opération est importante, car la plupart des xénobiotiques ou toxines sont liposolubles, et sans cette opération, ils s'accumuleraient dans les graisses. En parallèle, toutes ces transformations chimiques produisent des déchets métaboliques (MIT) et donc un stress oxydatif qui pourrait potentiellement altérer les cellules hépatiques. Mais il existe un antidote, les antioxydants.

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger