Selon l'hygiéniste André Passebecq :

" L'hygiène vitale consiste en l'utilisation instinctive et intelligente des forces et agents naturels, dans le but de préserver et restaurer la santé. Elle englobe l'étude des besoins constants de la vie, de la santé, de la croissance et de l'activité : lumière, air, eau, nourriture, température, repos, sommeil, exercice, propreté, joie, confiance, courage, harmonie, rejet des habitudes nocives.

L'hygiène artificielle ou pseudo-hygiène et l'emploi de principe, force est agents artificiels dans le but de prévenir et de "guérir des maladies". Elle étudie la maladie et la mort. Elle utilise des poisons d'origine chimique minérale, animale ou végétale, des vaccins, des sérums, des procédés de stérilisation, des antiseptiques, des antibiotiques, des interventions chirurgicales, des radiations, etc. La peur, l'appréhension, la panique, etc., en sont aussi les caractéristiques.

Elle se divise en deux branches :

1) - La prophylaxie axée sur la prévention de la maladie par des interventions symptomatiques

2) - La thérapeutique axée sur " la guérison " de la maladie par l'application de remettre symptomatique.

L'ensemble prophylaxie thérapeutique est appelé : " science médicale moderne "

La conception de l'hygiène vitale et diamétralement opposée à celle de la médecine conformiste et scientifique

L'hygiène vitale se différencie essentiellement d'autres conceptions. Certaines font appel à des remèdes dits naturels, tandis que l'hygiène vitale n'admet aucun remède symptomatique sauf exception justifiée.

Sans doute, trouverez-vous téméraire de s'attaquer à des principes aussi bien établi que ceux sur lesquels s'appuient le monde la médecine dite scientifique.

Essayez cependant de faire table rase de vos préjugés ; le bon sens, la bonne foi, la sincérité, l'observation et la réflexion feront le reste.

Regarder la vie avec des yeux neufs "

Fin du Nota.

 

Phone
Email
Messenger