NOTA 72

Il est à noter que les laits de brebis et de chèvre (provenant de petits animaux) présentent moins de facteurs de croissance et d’hormones que le lait de vache. Ce dernier est en effet très riche en IFG-1 capable de « booster » les cellules saines comme les cellules malignes. Cependant les laits de chèvres et de brebis sont bien différents sur le plan biochimique (qualitatif et quantitatif) de celui de l’humain et à ce titre doivent être consommés modérément.

A propos des produits laitiers et leur calcium peu assimilable à l'origine de certaines maladies comme la coxarthrose, la gonarthrose, voir la toute petite vidéo suivante. D'après le Cancérologue Joyeux, cette maladie a, entre autres, pour origine l'excès de calcium d'origine laitier non assimilé qui se dépose au niveau des articulations.

Le calcium des végétaux (fruits, plantes et légumes) est assimilable à hauteur de 75 % et le calcium des produits laitiers est assimilable à hauteur de 40 %. A la faveur d'une porosité un peu excessive au niveau intestinale, l'excès de calcium peut se déposer dans le sein (microcalcification), dans la prostate (microcalcification ; risque de cancer), etc.

 

Lien vidéo.

 

 

Coxarthrose : Cette maladie est caractérisée par une dégradation du cartilage articulaire. L'arthrose est la maladie articulaire la plus répandue. La coxarthrose désigne spécifiquement l'arthrose de la hanche. Elle affecte l'articulation coxo-fémorale qui relie le fémur (os de la cuisse) à l'os iliaque ou os coxal (os du bassin)

Gonarthrose. La gonarthrose correspond à l'arthrose du genou. Il s'agit d'une atteinte articulaire chronique qui survient au niveau du genou et qui est caractérisée par une destruction du cartilage. Les deux genoux sont généralement touchés.

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger