NOTA.    98   cours 4                                                                                                                                     

A propos des vergetures

Les vergetures sont des zones de peau au niveau desquelles le derme profond, situé entre l’épiderme et l’hypoderme, s’est déchiré spontanément. A leur apparition, elles ont la forme de stries ressemblant à des cicatrices en longueur, de couleur rouge violacé, et sont inflammatoires. Elles s’éclaircissent avec le temps pour devenir blanches et nacrées, presque de la même couleur que la peau. Les vergetures se situent principalement sur le ventre, les seins, les bras, les fesses et les cuisses. Très fréquentes, elles peuvent apparaître en cours de grossesse, lors d'une prise ou une perte importante et brutale de poids ainsi que durant l’adolescence.   

Il existe deux sortes de vergetures :

- Les vergetures révélant un problème de santé.

Le syndrome de Cushing, dû à un excès de corticoïdes dans l’organisme, est à l’origine d’importantes vergetures. Elles sont typiquement larges, rouges, verticales et se situent sur l’abdomen, sur la racine des cuisses et des bras, et sur les seins.

D’autres signes peuvent être associés comme une peau très fine, très fragile et sujette aux bleus, ainsi qu’une fonte et une faiblesse musculaire ou une prise de poids au niveau du ventre et du visage…

Ces signes doivent alerter et entraîner une consultation rapide. Le syndrome de Cushing est dû à un excès d’hormones de type cortisol, l’hormone du stress normalement produite en quantité adaptée par les glandes surrénales. Ce syndrome de Cushing est le plus souvent lié à un usage abusif des médicaments de type corticoïdes. Il peut également apparaître en cas de fonctionnement anormal des glandes surrénales qui fabriquent trop de cortisol.

- Les vergetures classiques.

Ces vergetures sont plus fines et plus discrètes et ne s’accompagnent d’aucun problème de santé particulier. Bien qu’elles n’aient aucun impact sur la santé, elles sont souvent jugées inesthétiques et provoquent une gêne importante. Aucun traitement ne pourra les faire disparaître totalement.

Les vergetures banales ont elles aussi, du moins en partie, une origine hormonale, Elles peuvent ainsi apparaître au moment de la puberté ou de la grossesse, moments d’intenses changements hormonaux.


Pendant la grossesse, dès le deuxième trimestre, La quantité de cortisol, une hormone produite par les glandes surrénales, augmente et fait varier la souplesse et l'élasticité de la peau. Plus le taux de cortisol est élevé, moins la production de collagène est importante. Le collagène étant responsable, avec les fibres élastiques, de la souplesse de la peau, cette dernière devient moins élastique. Par conséquent si la peau est étirée (prise de poids, grossesse, puberté), des vergetures peuvent se former.

La prise ou la perte brutale et importante de poids peut également être responsable de l’apparition de vergetures. Une prise de poids peut avoir détendu la peau tandis qu’un amaigrissement peut l’avoir étirée.

Les sportifs de haut niveau sont assez souvent sujets aux vergetures, car leur taux de cortisol est élevé.

Prévalence

Les vergetures sont très fréquentes : près de 80 % des femmes ont ce type de petites cicatrices sur certaines zones de leur corps.
Au cours de la première grossesse, 50 à 70 % des femmes constatent l’apparition de vergetures, souvent en fin de grossesse.
Au moment de la puberté, 25 % de filles contre seulement 10 % de garçons observent la formation de vergetures.

Diagnostic

Le diagnostic passe simplement par l'observation de la peau. Quand les vergetures sont importantes et associées à d’autres symptômes, le médecin fera un bilan pour détecter un syndrome de Cushing.

Causes

- L'apparition de vergetures serait d’origine hormonale. Plus précisément, elle serait liée à une production trop importante de cortisol.

- Un étirement de la peau associé à une production plus importante de cortisol. Une prise de poids rapide, la puberté où la morphologie du corps change rapidement ou encore la grossesse, peuvent ainsi associer facteurs hormonaux et étirement de la peau.

- L'application de crèmes contenant des corticoïdes ou une utilisation prolongée de corticoïdes oraux.

- La prise de stéroïdes anabolisants chez les sportifs dans le but de faire augmenter la masse musculaire, en particulier les culturistes.

- Une peau très fine.  (Source Passeport santé.)

Commentaire d'Eric Darche.

L'hypersécrétion de cortisol (due au stress intense physique ou mentale) favorise une émotivité exagérée et une hyperexcitabilité cérébrale.

Plus l'organisme fabrique du cortisol et plus les phénomènes de néoglucogenèse peuvent avoir lieu au détriment des protéines de l'organisme. C'est-à-dire que le corps peut fabriquer du glucose nécessaire au stress (réponse à l'excès de froid, de stress émotionnel, de peur, etc.) en transformant ou en dégradant les protéines du corps en sucre. (Phénomène de néoglucogenèse). Cette conversion de protéines en glucose peut se faire au détriment des muscles, de la peau, etc.)

L'excès de cortisol peut avoir aussi comme origine des médicaments de la famille des corticoïdes dont le but recherché par le médecin peut être anti-inflammatoire ou antalgique.

Comme le précise le Docteur Hubert Sacksick, l'excès de cortisol chez les "hypersurrénaliens" a très souvent les trames protéiques "bouffées" par ses glucocorticoïdes et notamment, de façon le plus souvent irréversible au niveau des fibres élastiques protéiques de la peau (vergetures).

Plus que quiconque, l'hypersurrénalien, parce qu'il consomme beaucoup de calories, devra veiller à apporter un apport régulier de protéines comme le poisson, la viande ou les œufs pour éviter la propre dégradation des tissus de l'organisme. Dans le cas contraire on pourra assister à de l'ostéoporose en raison de la destruction de l'osséine

Définition : l'osséine est une variété de protéines, entrant dans la composition de la matrice de l'os de l'adulte.

Comme les minéraux des os se déposent sur cette trame de protéines (osséine), en cas de manque d'osséine - dû à un manque de protéines en relation avec des mécanismes de néoglucogenèse (expliquée ci-dessus) - on va assister à une porosité des os par destruction des trames protéiques précoces et surtout aux vergetures.

 

Bien que différents terrains puissent favoriser les vergetures, le terrain neurodystonique par la sécrétion importante de cortisol qui le caractérise et par les phénomènes de néoglucogenèses qu'il provoque par réaction, peut être concerné par ce symptôme.

 

Les symptômes de picotements, tiraillements, démangeaisons, peuvent concerner le terrain hypoglycémique ou pathologies métaboliques : diabète

 

Ces symptômes peuvent concerner aussi le terrain baso-colitique qui en générant des toxiques provoque à distance des "stimulations" de terminaisons nerveuses dues à de petites inflammations par exemple.                

Fin du commentaire d'Eric Darche.                                                                                                                      

Fin du Nota.

Phone
Email
Messenger